Principal areas of the Fund

Trois objectifs ont été fixés pour le Fonds eu égard aux thèmes principaux de la Fondation, qui correspondent aux priorités de nos parents ainsi que de nous-même:

‘L’enfance doit être joyeuse : un temps réservé au jeu, au rire, au développement du potentiel créatif. Il est important d’assurer le meilleur départ possible dans la vie à tous les enfants, et en particulier aux enfants vulnérables et défavorisés. ’

(S.M. la Reine Mathilde de Belgique, discours lors du dîner de gala de la Fondation Roi Baudouin à New York le 9 mai 2005).

Nos parents partageaient la conviction qu’une bonne éducation forme la base d’une vie heureuse, et que les enfants vulnérables méritent une attention particulière dans le cadre de l’égalité des chances.

‘La culture, c’est ce qui reste quand on a oublié tout le reste’.

(Paul-Henri Spaak, Ministre belge des Affaires Etrangères et cofondateur de la Communauté économique européenne, 1899-1972).

Nos parents faisaient preuve d’un vif intérêt pour la culture. Notre père était un lecteur avide, et notre mère, qui avait chanté dans un chœur durant sa jeunesse, appréciait encore beaucoup les concerts et opéras longtemps après son 90e anniversaire. A la maison, un poème était récité chaque soir.

‘Nous n’avons jamais vu l’Europe comme une maison, comme un havre […] L’Europe est une certaine conception de l’Homme, de la personne. […] Chaque personne compte. Telle est la valeur qui est au cœur de notre grande civilisation, qui mérite d’être protégée; et c’est ce message-là que l’Europe adresse au monde’.

(Herman Comte Van Rompuy, Président du Conseil Européen, au moment de recevoir le Prix international Charlemagne, Aix-la-Chapelle, le 29 Mai 2014).

La jeunesse de nos parents ayant été perturbée par la Seconde Guerre Mondiale, ils croyaient en une société ouverte et démocratique dans une Europe plus intégrée et collaborative. Ils croyaient à la renaissance de l’Afrique.

Origin of the Fund

Il existe certes de nombreuses manières pour exprimer sa gratitude envers ses parents pour leur amour et leurs encouragements. Vient pourtant un temps où l’observation de Dante Alighieri dans L’Enfer se concrétise pour chacun de nous:

Le Fonds fait appel à ses fonds propres pour financer des projets en Europe et en Afrique. Les donations permettent de renforcer cette aide.

Toute proposition de projet est la bienvenue pour autant que le projet corresponde à la priorité déterminée. Les enfants en situation de précarité constituent le thème choisi pour 2016.

‘There is no greater pain than to remember in bad days, how happy life was in good days.’

Depuis les premières civilisations, l’art est utilisé comme moyen pour se souvenir de ceux que nous aimons et admirons. Or, il est tout aussi important de pérenniser leurs idéaux qui ont contribué à un monde meilleur.

Nous avons dès lors saisi l’opportunité offerte par la Fondation Roi Baudouin de Belgique de créer un Fonds permanent, que nous avons nommé d’après nos parents, Joseph Schepers (1922-1962) et Germaine Lijnen (1921 – 2015).

Joseph Schepers

(Jozef Tysmans, © collection privée)

Germaine Lijnen

(Malou Swinnen, © collection privée)